lundi 22 décembre 2014

Force Noire

Réup du film proposé pour la première fois le 13/10/2011


Force Noire - 1979

Titre Original : Die Brut des Bösen

Titre US : Roots of Evil

Un film de Christian Anders

Allemagne 

Genre : Action / Arts Martiaux

Avec Christian Anders, Deep Roy, Maribel Martin, Dunja Rajter, WOlfgang Schutte, Fernando Bilbao...



Frank (Christian Anders) enseigne paisiblement les arts martiaux dans son école de la banlieue madrilaine jusqu'à l'arrivée du dénommé Van Bullock (le nain Deep Roy). Auto-proclamé professeur de karaté et accessoirement baron de la drogue, Van Bullock souhaite établir sa nouvelle école à proximité de celle de Frank et il ne tolérera aucune concurrence. Mais son principal rival refusant son offre de rachat de son établissement, la guerre éclatera dans un déluge de kung-fu approximatif.

Comme les apparences peuvent être trompeuses parfois. Par exemple, "Force Noire" ne tient en rien à un biopic du chef des Bioman.
Amère déception. Non, il s'agit simplement d'une histoire de lutte entre un blondin singeant Bruce Lee et un despote d'1 m 32 jamais séparé de son bras droit, un molosse du nom de Komo (le vétéran du cinéma de genre espagnol Fernando Bilbao). Ce qui n'est déjà pas si mal au fond.
A l'époque de sa genèse, Christian Anders, alors chanteur pop à succès en Allemagne tente une carrière en parallèle de metteur en scène. Expérience peu fructueuse ne débouchant que sur deux titres : "Camp d'Amour" starring Laura Gemser et ce "Force Noire".

L'intrigue évoque fortement celle de "La ceinture noire". Reste que le film de Anders s'avère plus mouvementé que l'opus paresseux de Robert Clouse.
Après visionnage de la chose, un proverbe vient à l'esprit : "le ridicule ne tue pas". Exact. Il savate d'abord.
Pour preuve directe, la séquence improbable d'entrainement de Frank, hésitant entre le SM et le hard gay. Vêtu en tout et pour tout d'un slibard en cuir, voilà que notre gringalet étire ses membres avec des harnais de gym et se finit au sol à rebondir par l'unique force de ses abdos. Spectacle des plus insolites.
Et puis il y a les phases de combat où Anders balance ses guiboles de façon fort hésitantes. En découlent des chorégraphies de combat à mille genouillées derrière l'élégance de celles issues de l'écurie Shaw Brothers.
 Cela étant, l'intention de produire un authentique film d'arts-martiaux européen est fort louable. 

Dans les frusques de pimp du méchant Van Bullock, on retrouve l'acteur de petite taille Deep Roy, qui s'illustrera plus tard dans de grosses productions américaines ("Le retour du Jedi" ; "L'histoire sans fin" ; pas mal de Tim Burton). Il a plutôt l'air de prendre du plaisir dans son rôle. Il y a de quoi. Suffit de voir pour s'en convaincre la scène où il bourricote trois nymphes dans son plumard, la bouteille de champagne au bec. En revanche, inutile d'escompter une séance de baston avec lui. La seule jambe qu'il sait lever, c'est celle du milieu. 
Petite ombre au tableau qui n'entache que très peu le plaisir procuré devant cette bande foncièrement sympathique.
 A noter la présence de Maribel Martin, habituée du cinéma fantastique ibérique ("La mariée sanglante", "La cloche de l'Enfer" , "La résidence"), ici secrétaire de l'école de Frank.






















Film proposé dans sa version française.

http://www.multiup.org/fr/download/15cec945d88b831c1472a5f1fb7db35d/Force_Noire.avi




5 commentaires:

  1. A la vue du méchant dans le film et du post précédent, je crains que tu sois vraiment obsédé par les Hobbits...

    RépondreSupprimer
  2. "bourricote trois nymphes dans son plumard, la bouteille de champagne au bec"^^
    Van Bullock ou Van Bollock ?

    RépondreSupprimer
  3. T revenu papa !! C'est officiel cette fois ?
    Merki pour ton blogue !

    RépondreSupprimer
  4. Merci d'autant plus que je l'avais loupé me semble t-il !
    Sans allusion raciste et vu que Noël est réputé comme étant blanc, je m'interroge sur la légitimité d'un tel titre, encore plus à la vue du casting.
    Je propose donc, en tout bien tout honneur, de rebaptiser le film : "La ceinture blanche".

    Un type anonyme, même dans la vie réelle. (Quoique mondialement célèbre à l'étage de son appartement).

    RépondreSupprimer
  5. Pourriez-vous s'il vous plaît télécharger à nouveau le film? Malheureusement, le fichier n'existe plus. Il y avait une grande!
    :))

    RépondreSupprimer