lundi 2 avril 2012

Sigpress contre Scotland Yard



























Sigpress contre Scotland Yard - 1968

Titre Original : Mister Zehn Prozent

Un film de Guido Zurli

Italie / Allemagne

Genre : Espionnage

Avec George Martin, Ingrid Schoeller, Karin Field, Mimmo Palmara, Klaus Kinski, Paolo Carlini, Orchidea de Santis...

Partiellement financé par des fonds allemands ; Présence de Klaus Kinski dans un petit rôle (propulsé tête d'affiche et ce, de façon mensongère par l'éditeur vidéo ci-haut) ; Titre reniflant le Edgar Wallace à pleine narine : et pourtant, cette bande très enjouée dûe à l'inégal Guido Zurli ne s'apparente pas à un krimi mais davantage à de l'espionnage tartiné de film de super-criminel façon "Kriminal".
Encore que le génie du mal de service verse volontiers dans le Robin des bois des temps modernes, Sigpress subtilisant aux riches leurs précieuses babioles, coupant par là même l'herbe sous le pied à la pègre locale.

Insaisissable et rusé comme un Edwige Fenech, l'homme maquille ses traits derrière divers déguisements dont un masque criant de vérité de James Bond ! Donc de Sean Connery !
Et encore plus loin derrière Connery, derrière James Bond, derrière Sigpress, se dissimule le comédien espagnol George Martin, alias Francisco Martinez Celeiro.
Se contentant de promener sa gueule de bellâtre dans le cinéma bis de l'époque sans émettre de véritable éclat (voir "Le Baron Vampire" ici-même), il livre dans le film de Zurli une composition réjouissante. Séducteur, rigolard et acrobate distingué (Martin exécute ses propres cascades), il s'avère tout simplement parfait dans ce type de bande. En atteste sa prestation similaire dans l'excellent "Typhon sur Hambourg" d'Alfonso Balcazar.

Kinski, quant à lui est le fidèle complice et valet de Sigpress. Un Kinski en mode relativement sobre mais un précieux atout quoi qu'il en soit.

Comme souvent avec les productions similaires de cet âge d'or de l'agent secret, le rythme est alerte, empreint de dynamisme et d'inventivité. Un vrai échapattoire issu d'un autre temps face à notre triste réalité de nouveau millénaire démarrant sur les chapeaux de bouse. Amen.
















Film proposé dans sa version française.






9 commentaires:

  1. Non seulement une rareté mais un film dont je n'avais jamais entendu parler !

    Le label Throma !

    RépondreSupprimer
  2. yes!!! de l'espionnage à l'italienne, on en redemande. merci pour la découverte.
    sabata

    RépondreSupprimer
  3. une vraie rarete que j'avais vue à la grande epoque des bandes vhs rares.
    Merci pour cette redecouverte

    RépondreSupprimer
  4. Comme d'habitude du très bon.........

    RépondreSupprimer
  5. si ça a un petit gout de krimi je me laisse tenter en attendant d'en trouver un jour... merci pour cette rareté

    RépondreSupprimer
  6. Ca a l'air énorme comme d'hab, merci Throma ;)

    RépondreSupprimer
  7. Peux pas résister à une bande d'espionnage 60's, d'autant que la présentation est prometteuse...
    Merci beaucoup !
    Joe Wasser

    RépondreSupprimer