samedi 24 novembre 2012

Polaroïd Violenta

TRIPLE-PROGRAMME :

VIOLENCE A ROME / 5 DE LA SECTION SPECIALE / POUR UN DOLLAR D'ARGENT






















Moustaches au vent, beretta en main et approximation à tous les niveaux avec cette "sélection spéciale" de polars italiens de seconde Zone, avec un grand Z.

Parce qu'il n'y a pas que les Di Leo, Martino et Lenzi dans la vie, place aux petits faiseurs du dimanche (à l'exception notable de Sergio Grieco) : les Brescia et Bianchi qui, à l'occasion, entre deux navetons, surent pondre quelques réjouissances comme celles proposées ici-même.


Connu aussi sous son titre hardisé par des truffages X de "La nuit des excitées" et un peu moins sous celui inénarrable de "Crever sur sa moto", "Violence à Rome" impose son "style" dès les premières secondes : musique pouêt-pouêt, mise en scène calamiteuse et accélération de l'image censée dynamiser une poursuite en bagnole.
Réalisé par un tandem planqué derrière des pseudo, on sent que le film tient davantage du méconnu Massimo Felisatti alias "Ferrara" que du vétéran Sergio Grieco, nom de code "Sergi" qui ne nous avait pas habitué à tant d'amateurisme.
Pouvant se voir comme le pendant Z de l'excellent et très brutal "L'autre côté de la violence" de Girolami Père et louchant un peu aussi vers le "Jeunes, désespérés, violents" de Tonton Guerrieri, "Violence à Rome" suit les tribulations d'une petite bande de fils à papa complètement pourris de l'intérieur semant mort et désolation au volant de leurs motos. Heureusement, l'inspecteur Antonio Sabato veille (avec la voix du doubleur de Stallone dans la VF).
Certes mal exécuté, ce tout petit calibre se doit d'être visionné pour une poignée de scènes mémorables. Pour preuve la démonstration de kakaraté d'un Sabato en kikimono pour l'occasion sur des voyous occupés à peloter sa meuf ou bien celle beaucoup plus corsée du viol dans un coin de verdure d'une innocente dont ses agresseurs auront au préalable déchiqueté le visage sur des fils barbelés. Le trash italien dans toute sa splendeur. Un mot de remerciement à l'ami Xawa, amateur du genre devant l'éternel sans qui le visionnage de cette rareté eût été compromise.

Si l'opus de "Sergi & Ferrara" lorgnait vers Girolami et Guerrieri, "5 de la section spéciale" singe copieusement pour sa part le "Section de choc" de Massimo Dallamano. Une section de choc justement est formée afin de freiner le crime organisé et composée de cinq flics durs à cuire dont Richard Harrison qui, précisons-le, n'a pas le premier rôle.
Il ne fait que le partager en fait avec ses quatre autres acolytes composés de gueules connues, notamment celle de Tommaso Palladino, l'horrible moustachu indissociable de "La guerre des gangs" de Fulci.
5 de la section spéciale dont chaque membre est spécialisée dans une branche précise : l'un pratique les arts martiaux, l'autre excelle dans la poursuite automobile, etc.
Là où nos gugusses se retrouvent volontiers en revanche, c'est dans l'usage de la brutalité et de l'humiliation pour parvenir à leurs fins. L'un d'entre eux pisse carrément dans la gueule d'une petite frappe qui en oublie de fermer le bec pour l'occasion. Là encore, si le résultat final chapeauté par Mario Landi laisse franchement à désirer, il remplit en revanche parfaitement sa fonction première : celle de divertir son audience en lui délivrant un cahier des charges globalement complet.
Détail insolite : la copie présentée ici est séparée en son milieu par un "changement de bobine".


Correctement emballé par un Alfonso Brescia moins mauvais qu'à l'accoutumée (exception faite d'un très bon giallo "Un joli corps qu'il faut tuer"), ce polar sans prétention marque surtout la rencontre entre deux pointures du cinéma bis : George Eastman et Jack Palance.
Jack Palance... Jack Palance dont le temps de présence à l'écran avoisine les quinze minutes. On sent les prises torchées en moins de deux jours. Dont une scène où le briscard se retrouve dans son élément, c'est à dire les gradins d'un match de boxe. Du coup, c'est le brave George qui assure le reste du show et il le fait bien. Faut dire qu'il a pas de chance le George, partout où il trimballe sa nonchalance naturelle, des dizaines de gus armés lui sautent dessus. Autant dire que les pétoires et pains dans la tronche pleuvent régulièrement pour notre plus grand plaisir. Parce que sa vendetta personnelle au fond, on s'en cogne.
Deux séquences en particulier sont à retenir. L'introduction purement gratuite où sitôt débarqué du navion, notre George/Dan s'interpose lors d'une attaque terroriste prenant place dans l'aéroport. Aucun rapport avec le reste de l'intrigue, tant pis, il dessoude un par un ces gougnafiés planqués derrière des masques de hockey (pourquoi pas ?) dont un qui part littéralement en fumée (!!?).
Autre moment fort : Dan Caputo retranché dans une usine qui use d'un pistolet cracheur d'explosifs pour venir à bout de ses ennemis.
Au rayon charme, tout juste peut-on noter la courte participation de Jenny Tamburi, qui lors d'une séquence là aussi tout à fait formelle trouve le moyen de perdre ses frusques.
Inutile d'escompter du gros calibre comme savent les porter les Di Leo ou les Lenzi. "Pour un Dollar d'Argent" n'est qu'un produit de série d'honnête facture et dont le contrat s'avère parfaitement rempli. Honnêtement, on en demandait pas plus.


Galerie "Violence à Rome" : 


















 Galerie "5 de la section spéciale" :











Galerie "Pour un dollar d'argent" :

















Violence à Rome - 1976

Titre original : I violenti di Roma bene
Titre salles : La nuit des excitées (version hard) / Crever sur sa moto

Un film de Massimo Felisatti & Sergio Grieco
Italie
Avec Antonio Sabato, Pierre Marfurt, Giacomo Rossi Stuart, Cesare Barro, Pupo de Luca...


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

5 de la section spéciale - 1978


Titre Original :Napoli : i 5 della squadra speciale
Un film de Mario Bianchi
Italie
Avec Richard Harrison, Franco Marino, Enrico Maisto, Tommaso Palladino, Lina Polito, Gianni Diana...

 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Pour un Dollar d'Argent - 1976

Titre Original : Sangue di Sbirro
Un film de Alfonso Brescia
Italie 
Avec George Eastman, Jack Palance, Jenny Tamburi, Ugo Bologna, Roberto Giraudo, Aldo Canti...


Violence à Rome est proposé dans sa version française d'origine :
https://rapidshare.com/files/1566554466/ViolenceaRome.avi



5 de la section spéciale est proposé dans sa version française :
https://rapidshare.com/files/3274674208/5sectionspeciale.avi


Pour un dollar d'argent est proposé dans sa version française d'origine :
https://rapidshare.com/files/3105028617/Pour%20un%20dollar%20d_argent.avi

48 commentaires:

  1. merci pour ces nouveaux films... je ne prends pas cette fois-ci mais d'avance merci pour les autres cinéphiles ! (vu le nombre de remerciements déposés en general par rapport aux nombres de telechargements effectués, je remercie pour les autres du coup!!) (cf : le blog cet fois-ci d'Humungus au ralenti pour les mêmes raisons entre autres...) Merci Throma pour ton superbe blog en tout cas et bon week end! "red"

    RépondreSupprimer
  2. Merci Throma pour cette nouvelle sélection de qualité. Comme toujours.

    RépondreSupprimer
  3. Alors là, Merci !
    Déjà que les polars italiens sont les mal-aimés des blogs, alors ceux de deuxième catégorie...

    "Pour un dollar d'argent" est sorti en DVD sous un de ses titres VHS : "Special Magnum", mais avec une jaquette mensongère présentant un film homonyme (d'Alberto de Martino avec Stuart Whitman) !
    Au sujet de ce DVD : http://www.devildead.com/forum/viewtopic.php?t=7966
    Je l'ai et l'image est mauvaise, mais peut-être meilleure à ta VHS. A toi de me dire si tu en veux un rip.

    PS : attention, RS sera quasiment hors service dès le mois prochain !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact j'avais oublié cet espèce de dvd au rabais existant.
      Tu peux développer pour Rapidshare ?

      Supprimer
    2. En gros, ils se transforment en "cloud".
      Les liens restent partageables mais à hauteur de 30Go par jour.
      Mais pas 30Go par fichier, 30 Go par jour pour tous les fichiers du compte !
      Lire : http://ntdroit.wordpress.com/2012/11/20/rapidshare-introduit-de-nouvelles-regles-qui-ne-vont-pas-plaire-aux-adeptes-de-telechargement-illegal/

      Supprimer
    3. Une mesure refroidissante.
      Bon on verra en temps voulu mais si leur opération à la con dissuade tout le monde, VPM fermera ses portes parce que hors de question de migrer une fois de plus et qui plus est sur un de ces multi-hébergeurs de merde absolument pas fiable et infesté par le fascisme publicitaire.

      Supprimer
    4. Cela ne fait qu'un mois que c'est annoncé.
      La plupart ont migré vers Filesector, 1fichier et surtout Uptobox.

      Supprimer
    5. Merci en tout cas pour les infos Vir. Wait and see.

      Supprimer
    6. Tout compte fait, je pense que 30Go de "partageable librement" par jour, cela te suffira amplement.
      Ce ne sera au maximum que le jour où tu mets des nouveautés mais les intéressés téléchargeront les jours suivants.

      Donc les nouvelles règles de RS ne te gêneront pas.
      Elles sont faites pour les "gros partageurs" qui ont des centaines de fichiers téléchargés des dizaines de fois par jour.

      Supprimer
    7. Oui je le pense aussi. Il faudra juste patienter ou être chanceux lors des nouvelles contrib.

      Supprimer
  4. Merci throma pour nous faire découvrir ces 3 films, je vais me laisser tenter.

    RépondreSupprimer
  5. Magnifique programme ! les trois allant directement dans la besace, je te remercie tout plein.

    RépondreSupprimer
  6. beau choix effectivement, car ce ne sont pas nécessairement les plus emblématiques du polar italien. Je prends "Violence à Rome", car encore jamais vu jusqu'ici. Et il a fort bonne réputation. Je me régale d'avance. Quant aux deux autres, ce ne sont pas ce que les italiens ont fait de mieux, mais ils sont à découvrir. Je n'ai pas grand souvenir du Richard Harrison, le côté fauché m'avait un peu refroidi. Disons qu'il ne faut pas le voir entre un Lenzi et un Martino... mais de bons moments bien bis. Le film de Brescia est d'un meilleur niveau, et moi aussi, je me suis laissé abuser par le dvd "Spécial Magnum" qui reprend sur la jaquette, la distribution du film de De Martino. Pour Rapidshare, j'ai aperçu un article (mais où donc?) qui relatait des problèmes type Megaupload. Un article en anglais et vu mon niveau , je m'abstiendrai d'être formel sur son contenu...

    RépondreSupprimer
  7. Changement de style complet pour ce triple programme. Je prend les 2 premiers que je ne connait pas. Merci Throma à nouveau pour ton éclectisme.

    RépondreSupprimer
  8. merci pour cette nouvelle fournée de polars made in italie. j'ai hâte de découvrir celui avec richard harrisson. je ne savais pas qu'il avait taquiné le polar, je me souviens plus de lui dans les westerns, péplums et autres films de ninjas au rabais.
    sabata

    RépondreSupprimer
  9. Cool, moi j'aime bien ces polars "salza italiana" ... je souhaite que vous ayez encore en réserve quelques uns... Merci Throma et les autres contributeurs ( Vir notament pour d'autres posts...)

    RépondreSupprimer
  10. Merci pour ces polars italiens dont je prends les deux premiers car je possede le troisieme.Moi fan des bis italiens tu me regales avec ta selection cette semaine.Bravo encore à toi.

    RépondreSupprimer
  11. merci pour ce triple programme Throma ! Je me régale d'avance !!

    RépondreSupprimer
  12. Merci merci merci ! Comme toujours, un sacré boulot ! :)

    RépondreSupprimer
  13. Je vais seulement prendre Violences à Rome, seul film que je n'ai pas du lot.
    La VHS sortie chez OPEN Video étant bien entendu introuvable à un prix raisonnable.
    El Lobo

    RépondreSupprimer
  14. Merci Throma !
    Je vais me faire le triple programme au complet étant donné que je n'en ai jamais vu aucun ^^

    RépondreSupprimer
  15. Merci

    un Jack Palance! je vais de suite le reagarde ;)

    Quest Orlanty

    RépondreSupprimer
  16. merci beaucoup pour ces polars a l'italienne merci encore

    RépondreSupprimer
  17. Encore une fois du beau boulot, avec une nouvelle salve d'introuvables. J'avais la IRIS de Pour un dollar d'argent, mais un connard avait enregistré un match de foot par dessus. Du coup je pensais ne jamais pouvoir le voir, mais c'était sans compter la générosité légendaire de throma ! En plus j'avais trouvé assez sympa l'autre polar de Brescia, Le dernier voyou. Pas extraordinaire, mais honnête.

    RépondreSupprimer
  18. Merci pour ce dollar d'argent que je cherchais en vain à voir depuis plusieurs semaines ;-)

    RépondreSupprimer
  19. Merçi pour ma futur soirée polar rital j ai hate de voir ça!

    RépondreSupprimer
  20. très très excitant ces K7 merci envie de voir ce qu'ils contiennent...
    c'est donc très gros alors je prend.

    La flesh.

    RépondreSupprimer
  21. Trois films on ne peut plus bis, intéressants (si on a vu les essentiels bien sûr) et...fort rares à voir tant ils sont rares !

    Franchement, je ne suis on ne peut plus emballés par ce programme !!!!

    Bravo Saint Throma.

    RépondreSupprimer
  22. Merci pour ce programme excitant . De bons polars ritals jusqu'au boutistes comme on les aime ; et introuvables qui plus est .
    Beau boulot , Throma

    RépondreSupprimer
  23. aurait tu le courage de ré-uppé ces films mon grand tu me ferai un plaisir. bisou.(

    RépondreSupprimer
  24. @anonyme : ton "putain" est inapproprié ici je trouve... sais-tu le temps qu'il faut pour "reup" comme tu le dis?du temps!et concernant les liens RAPIDSHARE, ce n'est pas pour demain qu'ils fonctionneront car LES REGLES ONT CHANGES CHEZ CET HEBERGEUR depuis le 27 novembre 2012.Va falloir boycoter la suisse donc et retrouver un autre hebergeur un peu plus fiable... DEPOSIT FILES, UPLOADED ou UPTOBOX tiennent la route encore à ce jour... Décidément, 2012 est vraiment une annee de merde... C'est pour bientot au fait la fin du monde?!? Throma, attends le 22 décembre pour reup les liens ailleurs si tu en as le courage! merci pour ton blog et bon courage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sorry red, je viens de tirer la chasse sur le message de notre anonyme. Plus de temps à perdre avec ce genre de sous-être.

      Supprimer
    2. ok Throma, c'est pas plus mal...
      Tes liens sur RS fonctionnent toujours mais il faut attendre minuit pour que les compteurs de dl repartent a zero. Donc, inutile de tout reuploader!
      La patience est la plus grande des vertues!
      A bientot.

      Supprimer
  25. Merci Throma!
    Ces pochettes d'époque avec leurs méchants gangsters et leur titre en grosses lettres jaunes sur fond noir me paraissent très prometteuses!
    Tout ce que j 'ai pu voir dans le genre était vraiment bon. (merci Neopublishing!)
    J'espère que,malgré les aléas du net,tu nous gâteras pour un bon moment encore.

    RépondreSupprimer
  26. merci beaucoup, je prends les 2 premiers que je n'avais pas en français

    RépondreSupprimer
  27. Merci beaucoup Throma pour cet excellent "Triple Programmes" spécial Polar Italien ;o)
    Cela me rappelle l'époque de mon video club où on pouvait louer ce genre de films pour 10 francs, un vrai plaisir :o)))

    RépondreSupprimer
  28. il n'y a plus qu'à cuire la pizza et déboucher une bonne bouteille pour trinquer avec jack palance à ta santé .....
    merci pour cette triologie mafieuse al dente

    RépondreSupprimer
  29. je cherches le film "MON AMI LE TRAITRE" de JOSE GIOVANNI, peut etre pouvez vous m'aider...merci

    RépondreSupprimer
  30. Putain de merde à queue !! toujours pas de réup pour les liens !!
    je repasserai si les films sont comme le blog (mer..) alors il est mort.)

    RépondreSupprimer
  31. Bravo pour cette épatante sélection, Throma. J'espère que tu ne te laisseras pas décourager par la nouvelle politique de Rapidshare -- il faut quand même bien dire que cela devient démotivant, à force. En tout cas, je n'ai eu aucun problème pour "hadopiser" les trois titres ce matin... Merci à toi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Décourageant certes mais je préfère rester chez Rapidshare plutôt que migrer sur un hébergeur multi où les liens sont purgés à vitesse Grand V.
      Alors oui, il faudra user de patience pour récupérer les films mais j'estime que c'est un moindre mal pour des fichiers gratuits.

      Supprimer
  32. Merci infiniment pour Violence à Rome, que je désespérais de voir un jour.

    RépondreSupprimer
  33. Tout cela me paraît fort alléchant. Merci pour ce partage et pour ta manière de présenter ces productions d'une autre époque.

    RépondreSupprimer
  34. Throma tu ne t'es pas remis du jour de l'an ou quoi ? fait moi un signe si tu est vivant !

    RépondreSupprimer
  35. OH PUTAIN !!!! OOOoooh je prend d'avance tes deux films tient avec 48 commentaires.

    RépondreSupprimer