samedi 25 août 2012

La Marquise et Le Professeur dans La Secte du Vice

TRIPLE-PROGRAMME X FRANCAIS :

LA MARQUISE VON PORNO / LE PROFESSEUR RASPOUTINE / LA SECTE DU VICE

Mise à jour du double-programme initialement publié le 25/08/2012
Ajout de La Secte du Vice

Outre le fait d'introduire pas mal de sexe non simulé, les  oeuvres vedettes de ce nouveau rendez-vous 100% (ou presque) hexagonal chatouillent le fantastique et l'horreur, par le biais des deux individus peu fréquentables qu'elles présentent.

Tandis que l'un o(ri)fficie en tant que thérapeute/hypnotiseur sexuel le jour et étrangleur de femme la nuit, l'autre est carrément une sorcière quasi-immortelle.


Dans le corsé "La Marquise Von Porno", la noble très portée sur la chose et campée par Françoise Avril organise des orgies douloureuses dans son manoir. Ce que ses convives ignorent, c'est que la chaudasse dispose de pouvoirs surnaturels et d'une centaine d'années au compteur. 
Réfugiée derrière une façade anormalement juvénile, les expulsions de semence représentent pour elle un véritable bain de jouvence.

 Avec son recours à un fantastique gothique très convenu (château, salle de "torture", squelette) et à de la pornographie particulièrement agressive (soumission, flagellation, double péné et j'en passe), le rendu final ramène irrésistiblement aux mens(tr)uels Elvifrance de nos kiosques d'autrefois.
Comme précisé quelques lignes plus haut, le mot d'ordre de Carolyne Joyce, alias le talentueux Claude Pierson n'est pas ici d'exciter son audience (si l'on excepte toutefois l'unique scène hard de l'énigmatique et voluptueuse Camille) mais plutôt d'enchainer les déviances et autres pratiques bizarres telles qu'une auto-fellation voire un accouplement avec un trans. Bref, les amateurs de trash en auront pour leur liquide et videront volontiers leur bourse dans ce hard de la grande époque très appréciable et pourvu, signalons-le, d'un thème musical particulièrement réussi oscillant entre le rock progressif et l'épouvante. Pour un avis plus détaillé : http://www.psychovision.net/films/critiques/fiche/520-marquise-von-porno-la



"Le professeur Raspoutine", quant à lui, ne dispose pas à sa guise de pouvoirs surnaturels mais n'en parait pas moins monstrueux.
 Gabriel Pontello prête ses traits à cet être perfide qui, quand il n'abuse pas de ses clientes soumises à ses talents d'hypnotiseur dans son salon de thérapeute sexuel, étrangle et dépouille des auto-stoppeuses étrangères avec la complicité de sa femme.

Souffrant du syndrome dit du "Poisson rouge", "Le Professeur Raspoutine" enchaine ses séquences de manière très cyclique.
Ainsi voit-on Pontello déambuler au volant de sa bagnole de sport puis hameçonnage d'une auto-stoppeuse puis retour au bercail où la future victime est présentée à son épouse puis séquence discothèque où tout ce beau monde s'agite comme des cons devant des posters de la Hammer ou de Marilyn puis partie de jambes en l'air puis phase de consultation de Raspoutine dans son cabinet le lendemain puis retour à l'intrigue criminelle avec le meurtre de l'auto-stoppeuse dont le cadavre est trainé en forêt puis La Une des quotidiens avec défilés de manchette revenant sur l'affaire du "Tueur de l'Auto-Stop".
Le lendemain, re-belote avec Raspoutine cochant un nouveau jour sur son calendrier et... c'est reparti pour un tour !
Fort heureusement, nous largue-t-on en cours de route la délicieuse Marylin Jess dans une prestation hélas trop furtive.

Certes rébarbatif, ce X aux scènes hard étonnamment courtes n'en demeure pas moins une curiosité se hissant dans la bonne moyenne du genre, et bénéficiant, comme principaux atouts, d'un sous-contexte là encore horrifique (voir pour s'en convaincre sa conclusion grand-guignolesque) et de la présence de doubleurs professionnels apposant leur timbre de voix parfois immédiatement identifiables (dont Patrick "Bruce Willis" Poivey) sur des comédiens autrement plus "discutables".

Un autre élément le liant à Madame la Marquise : son thème musical lui aussi fort mémorable mais pas pour les mêmes raisons. Présentant une version alternative sous anxiogène du "Raspoutine" des Boney M, la composition risque de se nicher longtemps dans vos mémoires.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -BONUS - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

Venant de rompre avec son petit ami, Virginie (Catherine Chavert) se voit proposer en guise de cadeau de consolation un séjour dans le Manoir de Monsieur Ducresnot (Jacques Marbeuf) par son amie Cathy (Cathy Stewart).
Maitre de maison décomplexé et attentionné, Monsieur Ducresnot occupe avant tout le poste de leader d'une secte démoniaque...

Deux années après un bien pénible "Cauchemar de Manuela" impliquant Olinka et Catherine Ringer, Joe de Palmer renoue avec le porno horrifique et de manière plus concluante.
Correctement réalisé et interprété, la (relative) réussite de "La secte du vice" se situe surtout au niveau d'un scénario principal certes éculé (à fond) mais fertile en idées tarabiscotées.
La motivation suprême de la secte en est une à elle seule : le sacrifice d'une vierge destinée à enfanter le démon passe par l'annihilation de tout poil pubien, représentation de la pureté absolue.
Tout comme dans "Rosemary's Baby", le Mal restera désespérément invisible. Toutefois, Jacques Marbeuf ne quitte jamais un drôle de gri-gri planqué dans sa poche : un mini-poupon en plastoc lâchant des plaintes d'outre-tombe à chaque fois qu'il le caresse. Glauque.
A aucun moment, le film ne cédera de toute façon à l'horreur démonstrative, misant plutôt sur un fantastique suréel comme dans cette scène où Virginie erre entre rêve et réalité dans les couloirs du château et assiste à de curieux ébats. Palmer y démontre sa faculté à appliquer  une ambiance fantasmagorique respectable, traduite par des effets de couleur "Bavaesques" et un objectif aux contours floutés.
Quant à l'aspect purement sexuel, le choix se porte judicieusement sur des cabrioles torchées en 3 minutes plutôt que sur des pipouzes taillées pendant des plombes. Soit l'exact opposé du triste porno d'aujourd'hui.
Figure imposée du genre, une bonne orgie des familles (de France) clôt la messe (noire) et permet à petits et grands de se retrouver pour le goûter final. L'occasion de laisser ses robes & masques de cérémonie au vestiaire, de s'échanger quelques fluides et de co-piner entre bons vivants. Dont les serviteurs Gabriel Pontello et Jean-Pierre Armand qui rejoignent la petite fête.
Hard décidément bien élaboré, "La secte du vice" osera l'ultime twist en forme de queue...de poisson.


Galerie "Le Professeur Raspoutine" :








Galerie "La Marquise Von Porno" :







Galerie "La Secte du Vice" :









Le Professeur Raspoutine - 1980

Titre Original : Ta' mej doktorn
Un film de Andrei Feher (François Daniel)
France / Suède
Genre : Porno / Horreur
Avec Gabriel Pontello, Françoise Sollier, Marianne Fournier, Dominique Troyes (Marilyn Jess), Hubert Géral...

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

La Marquise Von Porno - 1977

Un film de Carolyne Joyce (Claude Pierson)
France
Genre : Porno / Fantastique / Horreur
Avec Françoise Avril, Camille, Jean Gerard, Richard Lemieuvre, Diane D'Osny, Laurence Thibault...

 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

La Secte du Vice - 1983

Autre Titre : Maitresse du Vice
Titre vidéo alternatif : Jouissances sadiques

Un film de Joe de Palmer
France
Genre : Porno / Horreur
Avec Cathy Stewart, Christine Chavert, Jacques Marbeuf, Michelle Villers, Olivia Florès, Jean-Pierre Armand, Mika, André Kay...


Le Professeur Raspoutine est proposé en version française.

http://www.multiup.org/fr/download/716803341dfe97173c7e8afc0a372df7/ProfRaspoutine.avi


La Marquise Von Porno est proposé en version française.
  
http://www.multiup.org/fr/download/ca092eb774ebbb57243a2b72ce581537/MarquiseVonPorno.avi


La Secte du Vice est proposé en version française.

http://www.multiup.org/fr/download/0a777d336c6d3476261634048f9d8532/LaSecteDuVice.avi

31 commentaires:

  1. C'est pas ça qui va faire retomber les températures...
    Ceci étant dit, merci Throma pour ces raretés qu perso je n'ai jamais vues.
    A signaler que Professeur Raspoutine serait bien un film de Andrei Feher, réalisateur roumain.

    RépondreSupprimer
  2. Excellent programme. Comme d'habitude, mais ça je n'ai pas besoin de le préciser. Merci cher Throma.

    RépondreSupprimer
  3. Un tres bon double programme.Je ne suis pas particulierement friand de ce genre de films mais le spitch eveille ma curiosite.

    RépondreSupprimer
  4. comme d'hab' des raretés, quasi impossibles à dégoter, ces "vieux" pornos ne trouvent plus grace aux yeux des diffuseurs. Un excellent choix (je n'ai vu que le professeur Raspoutine, en salles, il y a fort longtemps). merci pour ce double programme.

    RépondreSupprimer
  5. fantastique!!!!! c le cas de le dire.......merci

    RépondreSupprimer
  6. Hypnotiseur sexuel en voilà un beau métier?
    A l'époque cela s'appelait patron de videoclub,les k7 étaient en plastique mais pas les seins des: maryline couches toi là.
    Voilà bien un domaine ou un avis éclairé évite pas mal d'heures perdues à manger des navets avec du poil entre les dents.
    Alors que le maitre queue vous fera déguster ses banannes flambées et poires belle héléne avec son coulis chaud et savoureux
    hummmmm!!!!!Que c'est bon.
    Je ne connais pas ces opus mais j'ai de bons souvenirs d'"animatrice pour couples déficients" sur ovide.....
    Méfier vous quand même de la malédiction de raspoutine:
    Bobby Farrell leader de "Bonnet M" et mort comme par hasard en 2010 à St Petersbourg pas loin de la relique du phallus de Raspoutine....
    Bonus à regarder entre les deux films:

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=9_T3x8qBoic

    Merci daddy cool Throma




    RépondreSupprimer
  7. Bravissimo ! Je ne prends que la raspoutine ayant déjà la marquise !

    RépondreSupprimer
  8. Ohhhhhhhhhhhhhhhh !

    Quel double programme !

    Je suis content que tu aies franchi ce cap ! Comme d'habitude, nous avons le droit à des K7 vidéo hyper rares voire carrément introuvables !

    Bravo Saint Throma !

    RépondreSupprimer
  9. du porno-fantastique dans vpm!!!!!bonne idee!je ne suis pas tres fan (trop decu par les jean rollin inimaginablement chiants!) mais vu comment tu as présenté la fiche des 2 films, ca me donne envie d'essayer!en tout cas merci Throma pour tes raretes des vieux video clubs... l'esprit des annees 80-90 est vraiment ici... bravo à toi et merci! red

    RépondreSupprimer
  10. Avé Throma ceux qui vont voir c'est films te salut!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En parlent de Raspoutine ca prendrais Rasputin orgien am zarenhof en v.f., ca serait géniale si jamais t'avais ca sous la main. (Rock On Libéré Barabas)

      Supprimer
  11. Pas forcément friand de porno, surtout pas gaulois, mais du porno fantastique, ça ne se refuse pas...
    Merci pour les raretés !
    Joe Wasser

    RépondreSupprimer
  12. Merci pour le Post :-)
    Est-ce que ce genre de film à plus de succès que les films plus "classiques"? :-)

    RépondreSupprimer
  13. Merci Throma pour "Le Professeur Raspoutine":nettement plus fun que les pornos actuels !
    La répétition des scènes rend le film comique.
    Par contre,je n 'ai pas bien compris pourquoi le professeur tue les auto-stoppeuses consentantes mais ce n 'est pas grave,c'est surtout ce qui se passe avant qui est intéressant...D'ailleurs,ça y est,c'est décidé,dès la rentrée j'entame un cursus pour devenir thérapeute hypnotiseur!!!

    RépondreSupprimer
  14. en tout cas, une chose est sure, elle savait tenir le tuyau la baronne von porno!vite vite vite!!!d'autres vidéos!!! merci throma pour toute cette nostalgie... ce serait cool un peu d'heroic fantaisy nanar... a plus!

    RépondreSupprimer
  15. Du porno fantastique ? extra ! de quoi égailler un peu la morosité ambiante due à la rentrée !

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour.Très intrigué par cette marquise.Je prends.Merci pour cette découverte.

    RépondreSupprimer
  17. Je connais déjà la Marquise mais pas le prof Raspoutine! Ce sera donc une découverte pour moi. Ces doubles programmes ne peuvent que me réJOUIR! Merci ;)

    RépondreSupprimer
  18. Tendinite au poignet droit du au travail (si, si). Du coup j'ai débauché aujourd'hui.
    Je vais donc tester cette marquise.
    Les autres liens rapidshare ont finalement marché chez moi (il faut juste beaucoup de patience).

    L'anonyme inconnu

    RépondreSupprimer
  19. Merci pour la marquise porno, je dois avouer que c'est une expérience étonnante et un sens du montage (dans tous les sens du terme...) assez curieux...

    Bravo pour ce que tu fais et ce que tu offres.

    RépondreSupprimer
  20. Je vais peut-ête finir par apprécier le porno grâce à (ou à cause de) VPM !
    Quel blog !

    RépondreSupprimer
  21. Testé cette "Marquise" de pompe à bourg(eois) et mon avis est très mitigé.
    Autant la première partie ne laisse aucun temps mort en nous plongeant dans dans une action enfiévrée. Action qui débute 30 secondes à peine après le générique après un dialogue entre la bonne et un invité que n'aurait certainement renié Audiard.
    - Vous avez perdu quelque chose, Monsieur ?
    - C'est toi qui a perdu quelque chose, où es ton pucelage ?
    - Mon petit chat est mort
    - Non, il n'est pas mort, il est juste apprivoisé !
    Puis se poursuit par un catalogue de situation plus incongrues les unes que les autres.
    Situations toutes aussi anti-bandantes les unes que les autres, et dont la cadence quasi infernale, font penser à un monument du porno trash français "Le corps de chasse" dans cette volonté de choquer.
    Volonté qui semble s'être essouflée dans la seconde partie, pour ne plus être qu'un étalage de scènes porno basiques vues et revues et surtout d'une longuuuuuuuuuuuueur) et qui laisse le spectateur très rapidement se désintéresser et s'endormir.
    Un métrage trop long donc, qui aurait mérité d'être expurgé d'une bonne vingtaine de minutes et qui aurait eu une durée égale à "Corps de chasse" (tiens comme par hasard).
    L'anonyme inconnu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'pas faux.
      Je raffole pas non plus du hard lambda qui s'étire (et se tire). C'est justement ce très mauvais goût proche d'un Ricaud qui fait bien passer le suppo.

      Supprimer
  22. Salut,
    Je n'ai pas encore regardé les fims, juste jeté un oeil. Mais ça a l'air très chaud! A ne pas mettre en toutes les mains ;-)

    Merci!

    RépondreSupprimer
  23. Merci cent fois pour ces trésors déterrés!!!!

    RépondreSupprimer
  24. Bravo VPM pour partager des films aussi rares et introuvables sur le net !
    Merci Throma.

    RépondreSupprimer